Animaux de Russie

©vusovich
Phoques du lac Baïkal, faune Russie

Découvrez les animaux de Russie les plus emblématiques

Quelles sont les espèces les plus rares ?

Plusieurs espèces d’animaux sont endémiques à la Russie, ce qui signifie qu’elles ne peuvent être observées nulle part ailleurs dans le monde. En voici une liste non exhaustive :

  • le phoque d’eau douce des lacs Baïkal et Ladoga
  • la zibeline de Bargouzine
  • la grue de Sibérie
  • le desman russe
  • le mouflon des neiges de Poutorana

La Russie abrite également plusieurs espèces de grands félins, comme le tigre de Sibérie ou tigre de l’Amour, le léopard des neiges, le léopard caucasien et le lynx boréal.

Des espèces fragilisées mais protégées

La population de tigres de Sibérie avait chuté à seulement 20 spécimens dans les années 1930. Grâce à des programmes de conservation menés conjointement par le WWF et le gouvernement russe, l’effectif est aujourd’hui d’environ 560 tigres, ce qui est toujours faible mais relativement encourageant. La grue blanche de Sibérie, qui figure sur la liste rouge des espèces menacées, bénéficie également de programmes de réintroduction dans son milieu naturel.

Où observer les animaux de Russie ?

La Sibérie, un extraordinaire réservoir de biodiversité

La région du lac Baïkal recèle une faune riche et variée. Une sortie en bateau permet d’observer le phoque d’eau douce, qui affectionne les îles du lac. Sur ses rives, vous pourrez peut-être approcher la zibeline, souvent peu farouche. En Sibérie orientale et au Kamchatka, il est possible d’observer des animaux comme le lemming de l’Amour, le cerf rouge et la mouette rosée. L’ours est omniprésent et s’offre de grands festins de saumons. Les aigles sont bien représentés, avec notamment le Pygargue de Steller, qui est le plus grand des rapaces diurnes au monde. D’abondantes colonies d’oiseaux de mer se reproduisent dans la baie d’Avatcha, sur la côte du Pacifique. Des espèces très rares, comme l’ours du Tibet ou le tamia, peuplent également ces régions reculées.

La Carélie et le lac Ladoga, toute la magie du Grand Nord

Le lac Ladoga se situe en Carélie. Il est à la fois le plus grand d’Europe et le 2ème de Russie. Il abrite une faune et une flore d’une grande richesse. Au cours d’une croisière, vous aurez peut-être la chance d’observer le phoque annelé Ladoga, une espèce endémique de ce lac. Le renard arctique fait également partie des belles rencontres que l’on peut espérer en se rendant dans ces régions du Grand Nord. Le loup de Sibérie, une sous-espèce du loup gris, vit le long de l’océan Arctique. Il peut donc être observé aussi bien dans le Kamchatka qu’au bord de la mer Blanche, ou dans les régions limitrophes de la Scandinavie. Ses principales proies sont le renne, le phoque et le lièvre, également abondants dans ces régions.

Des parcs nationaux dans tout le pays

La visite de parcs nationaux constitue souvent la méthode la plus simple pour entrer en contact avec les animaux de Russie. Il en existe actuellement plus de 100 en Russie. Une descente en radeau au cœur du Parc national d’Anyuysky vous réservera peut-être une rencontre avec l’ours noir à collier ou le tigre. Des croisières sont organisées en été dans le Parc national de l’Arctique russe pour observer les grands mammifères marins. Les amateurs de haute montagne peuvent se risquer à l’assaut du Mont Elbrouz, qui fait partie intégrante du Parc national de Prielbrusye. Les moins téméraires connaîtront également leur lot d’émotions en observant les élans et les castors qui peuplent le Parc national de Losiny Ostrov, à seulement 10 km de Moscou.