Cuisine russe

©deniskarpenkov
Recettes cuisines russes

Découvrez quelques plats typiques de la cuisine russe

Les zakouskis

Ce terme désigne les hors d’œuvres d’une manière générale. Ceux-ci sont variés et accompagnent l’apéritif. Ils se composent de charcuteries, poissons fumés et légumes divers.

Le chtchi

Cette soupe longuement mijotée à base de chou et de viande est considérée comme l’un des plats russes les plus anciens. Sa saveur acidulée provient d’ingrédients comme la choucroute, la pomme, les cornichons ou la crème fraîche.

Les entrées typiques

Les pierojki sont de petits chaussons fourrés à la viande, frits ou dorés au four. Les pelmenis ressemblent à des raviolis. Leur farce comporte plusieurs sortes de viandes, assaisonnées avec de l’ail et des oignons.

Le golubtsy

Il s’agit de feuilles de choux roulées, farcies à la viande et au riz. Des pruneaux peuvent également être ajoutés à la recette de base. Ce plat très populaire se cuit à la vapeur ou à l’étouffée.

Les ragoûts de viande

Le zharkoye mijote traditionnellement au four. Le bortsch est un plat complet à base de viande et de betteraves. Quant au plov, il s’agit d’un ragoût de mouton originaire d’Asie, qui est aujourd’hui un grand classique de la cuisine russe.

Quels sont les desserts les plus appréciés en Russie ?

Les sirnikis sont des crêpes épaisses qui ressemblent aux blinis. Elles se dégustent au petit-déjeuner ou au goûter, accompagnées de miel, de confiture ou de crème fraîche. La vatrouchka est une brioche garnie de fromage frais. Elle se décline sous de multiples variantes, au miel, aux fruits secs, au citron ou à la vanille. Le prianik est un pain d’épices dont le plus réputé est fabriqué dans la région de Toula. La période de la Pâque orthodoxe est prétexte à la confection de nombreux gâteaux traditionnels. La préparation de la pashka, un dessert à base de fromage frais, se déroule sur 48 heures. Le koulitch est une grande brioche parfumée au safran. La tradition voulait qu’elle soit portée à l’église pour être bénie puis dégustée par petits morceaux jusqu’à la Pentecôte.

Quelles sont les boissons russes traditionnelles ?

Le kvass

Le kvass est une boisson fermentée à base de pain de seigle. Sa teneur en alcool ne dépasse pas 1 degré, c’est pourquoi elle est consommée par toute la famille, y compris les enfants. Légèrement gazeuse, elle est appréciée en été et entre également dans la recette de la soupe froide traditionnelle, appelée okroshka.

Le thé

La Russie est grande consommatrice de thé. Traditionnellement, l’eau était chauffée dans un samovar puis versée dans une théière contenant un thé concentré. Le thé est toujours servi brûlant. Il est accompagné de toutes sortes de sucreries, comme les gaufrettes ou les chocolats. Il n’est pas rare de sucrer cette boisson avec de la confiture, du miel ou de la marmelade. En Sibérie, il est de tradition de garder le sucre dans sa bouche tout au long de la dégustation, au lieu de le dissoudre dans le liquide.

Comment se déroulent les repas en Russie ?

Une journée typique comporte 3 repas principaux. Le petit déjeuner est consistant et comporte souvent du kasha, un genre de gruau, des tartines au beurre ou au jambon et des œufs, le tout accompagné d’un thé ou d’un café. Le déjeuner débute par une soupe, suivie d’un plat de viande et de féculents. Le dessert est souvent remplacé par le kompot, une boisson à base de fruits frais cuits. Le dîner fait partie des rituels familiaux chers aux Russes. Il commence par l’apéritif, puis se poursuit avec un plat chaud, composé de féculents et/ou de viande et de poisson. Le repas se termine souvent par un thé. Les Russes sont de gros consommateurs de pain. Ils aiment en manger à tous les repas, notamment le traditionnel pain de seigle ou pain noir.